Vous êtes ici : Accueil > Y’a d’la vie dans not’jardin ! > Alien dans la mare !
Par : Thierry
Publié : 29 août 2013

Alien dans la mare !

1 vote

Mercredi matin, Lucie, la fille de Stéphane, a trouvé un drôle de ver se tortillant dans la mare. Ca ressemblait à ça :

C’est un étrange ver rond parasite (nématomorphe) qui vit dans les sources, les ruisseaux, les étangs d’eaux froides de nos régions. Il peut mesurer jusqu’à un mètre de long pour…un millimètre de diamètre environ. Il ressemble étrangement à un crin de cheval brun foncé. Il arrive que de nombreux vers se réunissent et s’enlacent, formant un véritable « noeud gordien »… d’où son nom. Son développement est lui aussi surprenant. L’adulte pond des milliers d’œufs microscopiques. Les larves qui en sortent pénètrent dans des insectes aquatiques – ou leurs larves – en leur perforant le corps ou sont avalées par eux. Elles s’y développent et en ressortent, adultes, par l’anus au bout de quelques semaines. Ces larves n’ont pas d’appareil digestif et absorbent leur nourriture par la peau. Elles se nourrissent des substances de l’intérieur du corps de leur hôte. L’adulte, lui, ne se nourrit pas.

Pour voir le cycle de vie de ce parasite, c’est ici (cliquez sur la miniature) :

JPEG - 171.6 ko

Parasites des sauterelles ou grillons au stade larvaire, ils restent dans le corps de leur hôte mais une fois adultes ils doivent à tout prix regagner le milieu aquatique pour se reproduire. C’est la raison pour laquelle ils produisent des molécules qui agissent sur le cerveau de l’insecte, le poussant à se suicider en se jetant dans l’eau la plus proche... Tant pis s’il s’agit d’une piscine. Une fois l’insecte noyé, le ver gordien sort de son hôte en ondulant.

Si on veut avoir la preuve en image, et si on a bien digéré son dernier repas, on peut cliquer ici :

Mercredi après-midi, je suis retourné à la mare, muni de mon appareil photo, pour vous concocter un petit reportage croustillant sur ce ver étrange.

J’ai retrouvé Stéphane sur les lieux. Nous avons cherché les vers dans la mare mais nous n’avons rien trouvé. Puis Stéphane a trouvé une ficelle blanche sur la berge. Il a tiré dessus, mais oh !, surprise d’abord, et léger dégoût après, la ficelle s’est mise à bouger et à se tortiller dans sa main.

Il avait trouvé une autre espèce de ver gordien, qu’il a prestemment remis à l’eau, avec un léger haut-le-coeur ...

Mais qu’en pensent les principaux intéressés qui pullulent dans notre jardin (Cliquer sur la miniature) ?

JPEG - 149.3 ko

Si on veut avoir l’intégralité de la conversation, qui s’est éternisée, parce que les jeunes, ça lâche pas l’affaire comme ça .... c’est ici :

IMG/mp3/Le_chant_du_grillon_reduit.mp3

Pour terminer, si on veut connaître les dégâts colatéraux de cette affaire, c’est ici (cliquer sur la miniature) :

JPEG - 167 ko